Les lutins en vrai

Pondu le 13 avril 2007 - 3 commentaires

Ca fait depuis juillet 2005 que je suis membre du Royaume des Lutins. Ca fait donc plus d’un an et demi que je papote avec des gens sans les avoir jamais vu en vrai.

Je vais donc en voir quelqu’uns samedi soir, chez ce bon MQB (qui attend toujours avec impatience son WordPress sous Free) sur Paris. Bien évidemment, la noisette sera à l’honneur grâce à l’adjonction sur les  crêpes d’une bonne couche de Nutella.

Si ça se trouve, les lutins en vrai sont une belle bande de sociopathes qui aiment dévorer le foie de leurs invités. C’est une éventualité qui bien qu’étant peu probable n’est pas impossible. Mais j’ai trouvé la parade : si jamais je ne poste plus de notes sur ce blog pendant 15 jours prévenez la police, qu’elle aille voir ce qui se trame sombrement sur Lutins.net.

Il reste aussi la probabilité qu’ils soient des gens tout à fait normaux et que je passe une bien bonne soirée. Et je vais pouvoir voir si le roi a effectivement la même tête que son avatar.

On est bien sur skyblog ici ? Vite, je commente !


Du papier de panda

Pondu le 10 avril 2007 - 5 commentaires

Moi j’aime bien les pandas.

Le panda est un animal que tout le monde aime, parce qu’il ressemble à un gros nounours tout mignon. Et aussi parce qu’il ne bouffe pas de viande, contrairement à ces collègues ursidés1. Et ça, c’est un bon point pour lui. Imaginez qu’il se goinfre de petits humains pour son goûter ? Il aurait l’air nettement moins mignon avec sa belle fourrure toute tâchée de sang.

Enumérons ensemble les caractéristiques du panda :

  • Le panda est un bestiau plutôt zen. Il est placide et tout tranquille, mais il pourrait très bien vous arracher la tête d’un coup de patte.
  • On passe des films porno aux pandas pour qu’ils se reproduisent, et pourtant le sexe ça les intéresse pas vraiment. Quel autre animal a le droit à un tel traitement de faveur ?
  • Le panda a une alimentation pas du tout variée, et alors qu’il fait partie du genre des nounours qui sont quand même carnivores, lui se la pète en ne bouffant que du bambou qu’il est en plus presque incapable de digérer.

Voilà, pour dire que c’est quand même assez étonnant qu’un animal aussi stupide dans ses choix de vie ait pu survivre aussi longtemps. Mais des chinois ont trouvé le truc pour que cette feignasse en fourrure se rende un poil utile : ils comptent faire du papier avec les pandas.

En fait, ils ne vont pas abattre des pandas pour ça (ils ont déjà assez de mal à les garder en vie), mais ils vont utiliser leurs déjections. Hé ouais, du papier en caca de panda. Explication un poil scientifique : le panda ne digère que 17% de ce qu’il avale, et comme son alimentation est à 95% végétale (du bambou, on vous l’a déjà dit), ça fait environ 84% de matière végétale rejetée par le panda2. Et avec ça, on peut faire de la pâte à papier d’une excellente qualité parait-il.

Je suis partagé dans les utilisations qu’on pourrait faire d’un tel papier. D’un côté ça vient du panda, un animal noble, urbain et rigolo, de l’autre ça reste quand même du caca. Il faudrait donc réserver son utilisation à des supports qui ont besoin d’être classe mais qui ne servent à rien.

Comme les cartes de visite par exemple.

Rien de plus pompeux que la carte de visite. Déjà, c’est un signe de pouvoir : les sous-fifres n’en ont pas, qu’en feraient-ils ? Ensuite, ça fait classe pour un vendeur/négociant/consultant/représentant de tendre une carte d’un air décontracté et complice, le tout accompagné d’un sourire commercial au colgate blancheur.

Si on raccourcit un peu ce propos, ça donne :

Les commerciaux, c’est du caca de panda.

C’est tellement vrai que ça m’arrache une larme.

Source : Tropbontropcon.fr, Wikipédia.


  1. Le correcteur orthographique de Firefox (panda rouge, on est en plein dans le sujet) me propose boursicoté en remplacement de oursidé. Ca n’a aucun rapport mais j’adore ce mot. Edit : bon en fait c’est ursidé et pas oursidé. Du coup, Firefox propose sidérant en remplacement… 

  2. Pour une fois, les chiffres sont exacts. Ca n’arrive pas souvent ici, mais là c’est le cas. 

Je trouve qu'on ne parle pas assez de poneys ici, vite je commente !


Parlons de sexe

Pondu le 4 avril 2007 - 3 commentaires

Un autre sombre individu, ricaneur patenté de son état et prénommé Norbert, a demandé à ce qu’on parle de sexe ici. Soit, il en a le droit.

J’ai eu beau chercher, je n’ai rien trouvé d’exceptionnel sur la sexualité de la vigogne, donc on ne va pas s’étendre là-dessus. Nous allons donc parler de la sexualité de Norbert. Comme je ne connais presque rien de ce bonhomme, je me suis documenté à travers les nombreux articles qui parlent de lui sur le web.

Norbert est un individu de sexe masculin, il fait d’ailleurs partie de l’infâme infime partie de l’humanité qui est tellement masculine qu’elle ne possède pas de chromosome X. Oui, Norbert n’est que Y, à l’instar du Village People qui faisait le Y dans YMCA. Pour autant, Norbert n’est pas gay1. Certains lui attribuent même la capacité de se reproduire sans femme lorsqu’il est en présence d’un environnement monarchique miniature.

Notre homme étant un mâle pur, il est sexuellement irrésistible pour la plupart des femmes2, c’est un fait établi et reconnu depuis 1996 lors de la convention internationale des fabricants de gomina. Norbert peut donc par sa seule présence faire tomber enceintes les femmes autour de lui3 ; cependant notre homme n’aime pas utiliser cette méthode, préférant donner libre cours à sa libido. D’après un sondage IFOP de 2003 réalisé sur les 3 millions de femmes à qui il a fait l’amour, 98% d’entre elles ont eu 3 orgasmes ou plus, 22% se sont évanouies de plaisir et 116% voudraient à nouveau coucher avec lui.

Bien sûr, un tel succès à attisé la jalousie de nombre d’hommes, surtout ceux qui étaient mariés aux femmes que Norbert à conquis. C’est pourquoi le 3 janvier 2007 une foule d’individus en colère a lapidé Norbert sur la place de la Concorde à Paris. Deux autres agressions avaient déjà eu lieu le 26 juin 1999 (un jet d’acide en pleine figure) et surtout le 11 septembre 2001, où des radicaux barbus n’ont pas hésité à jeter des avions dans les buildings que Norbert visitait à New York. Il va sans dire que suite à ces violences, notre homme fut complètement défiguré, mais il continua malgré tout d’être un sex-symbol adulé.

Comment est-ce possible ? Pour comprendre le phénomène, il nous faut parler des échanges chimiques entre les êtres humains. Grossièrement, il s’agit d’odeurs que nous pouvons capter mais de façon inconsciente, les phéromones ; c’est ce qui crée l’attirance entre deux êtres. Une étude sur Norbert a révélé que son corps produisait des phéromones à caractère sexuel en quantité plus importante que l’ensemble des humains habitant en banlieue parisienne. voici donc, chers lecteurs, le secret de Norbert le sursexuel.

Bien évidemment, c’était avant le drame. Car il y a trois jours, le 1er avril 2007, Norbert a perdu son troisième testicule après un accident de poney. L’analyse de la dépouille du testicule a clairement prouvé qu’il était à l’origine du fantastique pouvoir sexuel de Norbert. Nos correspondants viennent de nous apprendre que celui-ci se serait suicidé en mangeant l’emballage d’un paquet de céréales.

Sources : Wikipedia, Norbert.net, norbertlechat.com, Chez Norbert.

NB : Ah ah, ce bon vieux Norbert. Je pourrais dire que j’ai tout inventé, mais comme je ne connais rien de la vie de ce type, il reste une minuscule possibilité que j’ai raison. Restez méfiants donc. Et j’espère que l’exemple de Norbert vous dissuadera à tout jamais de faire du poney.


  1. Une ou deux sources mentionnent cependant son attirance pour les petits chauves bedonnants, mais leur fiabilité reste douteuse et je ne les citerai donc pas ici. 

  2. Sauf les guichetières de la Poste, mais qui peut sincèrement se vanter d’avoir dragué avec succès une employée de la Poste ? 

  3. A l’instar de Chuck Norris d’ailleurs, voir les chuk Norris Facts. 

Je veux coucher avec Dric, vite je commente !


La vigogne, un individu peu recommandable

Pondu le 2 avril 2007 - 3 commentaires

Un sinistre personnage, Roi des Lutins de sa personne, prétend sournoisement que l’appareil digestif de la vigogne mâle est plus intéressant que Chuck Norris et Steven Seagal réunis. Soit, il a le droit de le penser.

J’ai donc fait des recherches sur la vigogne. J’ai d’abord pensé qu’il voulait parler de la cigogne, volatile fourbe et plumeux. Mais pas du tout. La vigogne existe belle et bien et n’a rien à voir avec le livreur de bébés sus-mentionné.

Avant de s’intéresser au système digestif du mâle, j’aimerai signaler que la bestiole est originaire de la Cordillère des Andes. En raison des conditions de vie très difficiles dans ce coin là, la Vigogne a émigré d’abord au Portugal et en Espagne, pour finalement atterrir dans des sites touristiques français. La vigogne, non contente de taxer de la menue monnaie à des badauds enthousiastes, se répand dans le métro pour imposer sa musique altermondialiste et fluttée aux sinistres faces d’employés qui sommeillent chaque jour dans cet antre de nomadisme urbain. Sa flutte est d’ailleurs fabriquée grâce à des procédés indécents et immoraux pratiqués sur des paons.

Comment la reconnaître ? c’est simple, la vigogne ressemble à un chevreuil à long cou, mais avec un bonnet péruvien. Un peu comme les lamas, sauf qu’elle est plus petite et qu’elle ne crache que lorsqu’elle se lave les dents. A noter qu’elle est la lointaine cousine du chameau mais comme c’est une feignasse elle ne bosse pas1. Les vigognes ont un poil super fin, ce qui donne une laine de qualité une fois l’animal braconné.

La vigogne, une belle bande de racaillesLa vigogne, qu’elle soit mâle ou femelle (ou les deux, soyons fous), est exclusivement herbivore. Toutes les légendes urbaines au sujet des moeurs antropophagiques de ces animaux sont donc complètement fausses. La vigogne ne tue d’humains que par plaisir, et non pour se nourrir. L’alimentation de la vigogne est essentiellement composée de graminés comme les Special K ou les Golden Grahams2. Les vigognes sont également cocaïnomanes, ce qui leur donne souvent un air mélancolique et brumeux. C’est à cause de cette sensation de brume que leur cou s’est progressivement allongé afin de leur permettre de voir au-dessus du brouillard, car à l’origine la vigogne avait un cou semblable à nos petits cervidés.

Sinon l’appareil digestif est tout à fait semblable à celui des autres mammifères. La seule grosse différence au niveau des organes internes est la présence de 8 reins, car la dépendance à la cocaïne oblige la vigogne à vendre régulièrement un de ses reins pour se payer de la drogue. Notre animal pratique la rumination, il maugrée toute la nuit ses tracas du jour. Pour ce faire, il roule des boules de graminés pour en faire des ersatz de chewing-gum, qu’il machouille nonchalamment en roupillant.

Il y aurait encore beaucoup à dire sur les vigognes, notamment leur appartenance à des sectes, puisqu’elles ne communiquent que par « onhonh… »3, ou leur vitesse de pointe qui atteint 40 km/h sur terrain accidenté, ce qui leur permet d’échapper à la police lorsqu’ils mendient dans le métro à coup de musique traditionnelle du Pérou4.

Sources : Wikipédia, La-vigogne.com, Alpacavicuna

NB : Si par hasard vous n’aviez pas saisi que ce qui est raconté plus haut est un ramassis de conneries émaillé de quelques véracités éparses, c’est le moment de le faire, parce que je décline toute responsabilité quand vous aurez l’air ridicule après avoir narré à vos collègues/amis/proches/contrôleurs SNCF les affirmations ci-dessus stipulées.


  1. J’ai été nominé aux Flops d’honneur pour cette vanne qui surpasse de loin en laideur celles de Sam Atchoum. Je n’ai pas gagné car la cérémonie a fait un bide et a été annulée au dernier moment. 

  2. Golden Grahams : les graminés en or en vieil anglais, sans doute une référence aux prétendues cités d’or des incas. 

  3. A cause de l’altitude de leur habitat d’origine, leur voix est plus haut perchée, ce qui donne un côté plaintif à leurs incantations. 

  4. En effet, la musique péruvienne dans le métro a été classée dans les crimes passibles de prison à vie depuis la révision de la loi sur la sécurité nationale de février 2007. Les vigognes sont d’ailleurs principalement traquées à cause de leur musique et de leur laine, non à cause de leur consommation de stupéfiants. 

Je suis un spammeur, vite je commente !