Petit jeu médicamentaire

Pondu le 5 novembre 2010 - 17 commentaires

Petit Raphaël est tombé malade hier. Comme la période d’échange est expirée, il nous a été impossible d’avoir un gamin en meilleure santé. Ce qui nous a obligé à aller voir le médecin, comme de vulgaires parents ordinaires.

Je vous passe les deux heures à patienter en salle d’attente avec un gamin qui aura un an dans 15 jours, tous ceux qui ont des enfants1 opineront gravement du chef en soupirant, en pensant à tout le génie qu’il faut pour occuper suffisamment le bambin malade sans qu’il se transforme en sirène d’alarme, qu’il déchire tous les magazines et qu’il enquiquine les autres patients coincés avec nous. Petit Raphaël a quand même été bien mignon, il a dragouillé la femme assise à côté de nous, il a mangé son gâteau sans trop en mettre partout, et finalement nous sommes enfin ressortis avec une ordonnance de 3 médocs.

Et nous voici au cœur du sujet : le Nifluril. C’est un suppositoire pour calmer les inflammations de gorge (apparemment le chemin le plus court pour accéder à la gorge passe par le trou d’balle). Il a une liste d’effets indésirables assez longue et pas forcément bénigne, et Petit Raphaël s’est donc retrouvé avec des plaques rouges partout sur le corps (rien de grave toutefois, que les grands parents alarmés à la lecture de ceci se rassurent). Mais au final ce n’est pas le plus intéressant avec ce médicament.

Voici donc le Nifluril :

Le Nifluril, un médoc pour mioches

Je vous laisse trouver pourquoi j’ai pris une photo de cette boîte toute à fait inoffensive en elle-même. C’est assez facile à découvrir, aussi ne comptez pas sur moi pour vous filer un quelconque cadeau en récompense. (inutile de préciser que si vous avez comme moi des yeux qui merdent, vous aurez l’image en grand si vous cliquez dessus)

Note : du coup vous êtes privés de photo de fille peu farouche sur cette note, je me rattraperai la prochaine fois, promis.


  1. Oui je fais désormais partie de la caste de Ceux-Qui-Savent, ce qui m’autorise à être condescendant avec tous ceux qui n’ont pas d’enfants. 

Je connais personnellement Chuck Norris, vite je commente !


Les radios musicales ne passent pas de musique

Pondu le 8 février 2010 - 6 commentaires

J’ai environ une heure de trajet aller-retour pour aller de mon chez-moi à mon travail. Ce qui me laisse donc largement le temps d’écouter la radio.

Moi j’aime écouter de la musique que ce soit le matin ou le soir, mes stations de radio enregistrées sont donc des radios musicales1. Il m’a fallu un bout de temps pour m’en rendre compte (c’est dire si je suis réveillé le matin), mais il est à l’heure actuelle presque impossible d’entendre de la musique sur une radio musicale le matin2. Rien à faire, on y trouve seulement des gens qui blablatent avec plus ou moins d’intelligence. Vous me direz que le matin les trucs intelligents on ne les comprend pas, et vous aurez raison. Mais vous avez tort quand même, parce que les radios généralistes arrivent à faire des émissions au niveau un peu plus élevé que le ras des pâquerettes et qu’elles se permettent en plus d’avoir une meilleure audience que les musicales. Mais ce n’est pas le propos3 d’aujourd’hui.

Un animateur en pleine session - janvier 2010

Pourquoi enlever la musique, pourtant à priori la principale raison d’être de ces radios et les remplacer par des animateurs souvent obligés de ramer un peu pour meubler cette tranche horaire ?

Si on écoute les dirigeants, ils vont dire que c’est la faute d’Internet. Cela dit, si on écoute n’importe quel dirigeant en difficulté il finira par accuser à un moment ou un autre le grand Satan d’Internet4. Ce qui est peu pertinent vu que dans une voiture on a rarement accès à Internet mais on a accès en général à la radio.

Un vieux sage indien m’a dit un jour : « File-moi 100 000 Roupies, que j’aille m’acheter une bière ! ».  Je n’ai jamais revu cet homme, mais je dois dire que cette phrase ne m’a jamais été d’aucune utilité par la suite. Elle ne nous aidera donc pas à résoudre notre problème.

J’ai d’abord songé à accuser la toute puissante Association Pour la Parlotte, qui gère déjà la plupart des débats politiques ainsi que de grosses émissions télé telles que « Vivement dimanche prochain », mais dont le plus gros succès restera les discours fleuves du barbu cubain Fidel Castro. On sait que leur action de lobbying a par exemple permis l’éviction de Charlie Chaplin du panthéon des meilleurs acteurs en 1992, et que le réchauffement climatique leur est en partie imputable. Il était donc possible que leur influence finisse par se manifester sur les ondes. Le porte-parole de l’association m’a avoué officieusement (et avec une pointe de honte, disons-le tout net) que même s’ils rêveraient de s’octroyer cette victoire, elle n’est pas du tout de leur fait.

Il m’a donc fallu me rabattre sur des explications un peu plus terre-à-terre, comme la main-mise sur les radios musicales par un regroupement d’employées de salon de coiffure, ou la disparition inexpliquée et simultanée de tous les préposés aux musiques du matin.

Un modèle de poste radio directement inspiré du design des grille-pains

Finalement, après un travail d’enquête que ne renierait pas Hercule Poirot et sa moustache, j’ai fini par découvrir la véritable raison de ce paradoxe musical : alors que tous les moyens de communication sont passés au numérique, qu’un MP3 se copie en deux microsecondes et qu’on peut recevoir la TNT sur nos toilettes via la connexion WIFI d’une box ADSL5, les moyens minimalistes et obsolètes des radios font que ce sont en réalité des interprètes accompagnés de musiciens ( et qui reproduisent à l’identique les musiques originales des artistes) que l’on entend dans le poste. A ce stade vous aurez déjà compris qu’il est du coup beaucoup plus rentable de faire parler des guignols que de s’échiner à chanter correctement.

Edit du palmipède repentant : J’ai reçu une lettre du Syndicat des Radios Musicales qui ne Passent Plus de Musique le Matin et Parfois Aussi le Soir (SRMPPMMPAS, aussi appelé le SURMENPAS – Syndicat Unifié des Radios Musicales Embarrassées par la Nullité des Propos de leurs Animateurs Sacrifiables), qui dit en substance que je suis un gros nul, un caca de panda et que si je ne retire pas tout de suite mes propos ils vont me coller un procès au cul et que c’est pas des rigolos alors fais gaffe petit con. J’ai bien regardé, je n’ai utilisé le mot « propos » qu’une seule fois dans ma note, et je l’ai rayé pour ne pas m’attirer d’ennuis.


  1. Exception faite de Rire et Chansons, et surtout des Deux minutes du Peuple. 

  2. Pour les bas-de-plafond, je parle d’une radio qui a de l’énergie, d’une radio ousqu’on a du fun, et d’autres radios youpi-je-passe-dela-musique-de-djeuns. 

  3. Suite à une injonction du SURMENPAS, je dois retirer ce mot. 

  4. Un peu à la manière du Point Godwin

  5. Si vous n’avez pas compris un traître mot de ce que je viens de dire, alors vous n’êtes pas encore entré dans le 21è siècle. Finalement vous êtes plutôt chanceux puisque la fin du monde en 2012 ne vous touchera que dans une quinzaine d’années. 

Je trouve qu'on ne parle pas assez de poneys ici, vite je commente !


Note de papa niais

Pondu le 18 janvier 2010 - 12 commentaires

Raphaël a pour joli surnom Godzilla, à cause de sa tendance marquée à grogner en agitant les bras comme Godzilla quand il part se promener dans Tokio (dans les premiers films de Godzilla, pas dans le remake américain). Cependant, il lui arrive aussi de faire des jolis sourires.

[stream flv=x:/www.driczone.net/blog/wp-content/uploads/raphael.flv embed=false share=false width=320 height=240 dock=true controlbar=over bandwidth=med autostart=false /]

Oui, cette note est niaise. Si vous n’aimez pas les gamins elle n’aura aucun intérêt.

Je suis fan de chats, vite je commente !


Du riz pour les Miss France

Pondu le 14 décembre 2009 - 14 commentaires

J’ai regardé d’un oeil moyennement distrait l’élection de Miss France, et j’ai été agréablement surpris cette année. Pas par le choix final de la candidate, mais plutôt parce que pour la première fois depuis des années, j’ai vu une miss dont les cuisses se touchaient presque !

Vous vous rendez-compte ? Moi je pensais (naïvement) que la norme pour participer à ces élections et pour être mannequin c’était que les cuisses devaient avoir un écart minimum de 5 cm, soit environ autant que les gens qui entrent dans la catégorie « population sous-nourrie » de l’OMS.

Si tu crois que tu as pouvoir faire du mannequinat avec cette paire de seins, tu te trompes !

Si tu crois que tu vas pouvoir faire du mannequinat avec cette paire de seins, tu te trompes !

Il est vrai que personnellement je trouve qu’une femme doit avoir des formes. Je suis donc toujours assez dubitatif lors des défilés de lingerie ou de maillots de bain quand je vois des êtres qui semblent être de sexe féminin mais qui ont moins de poitrine que moi, et qui ont le cul aussi plat qu’un écran LCD essayer de remplir leurs sous-vêtements ou maillots de bains. Je trouve scandaleux qu’en 2009 personne n’ait jamais rien fait pour ces malheureuses !

Je lance donc l’opération « Un grain de riz pour un mannequin ». Le but est simple : en envoyant un sac de riz de 1kg, vous permettrez à 10 mannequins de survivre pendant un mois. Si chacun donne un peu, peut-être verrons des filles de plus de 40kg sur scène l’année prochaine, afin d’avoir enfin une miss qui porte l’élégance française certes, mais surtout un semblant de féminité et de normalité aux yeux de la ménagère de moins de 50 ans qui est complexée par ses 10 kilos de trop.

Pour toutes celles qui seraient intéressées par une carrière dans le mannequinat, je vous donne ici quelques mesures qui vous permettront de savoir si vous pouvez faire l’affaire ou non :

– Espace inter-cuissal1 : >4cm.
– Bonnet poitrinaire maximum : A.
– Mensurations maximum : 85 45 75.
– Taille : > 1m72.
– QI : sans minimum requis. Evitez de dépasser les 110 toutefois, vous risqueriez d’avoir une prise de conscience et de claquer la porte du monde de la mode.
– Tolérance élevée aux opiacées, drogues douces et dures.
– Côtes saillantes de plus de 7mm sous la peau.
– Epaules et homoplates saillantes de plus de 4cm (comme pour les cuisses, c’est facile à se rappeler).
– Poids minimum : Quoi que vous fassiez, toujours 5kg en dessous du vôtre. Même si vous ne pesez que 40kg oui.

Je n’ai pas parlé de sexe dans cette notre et pour cause : entre la drogue, les régimes, les séances photos de 38 heures d’affilée et le constant rabaissement dont vous ferez l’objet ne comptez pas conserver une quelconque libido. Votre seule chance d’avoir des relations sexuelles avec quelqu’un sera d’être affichée en poster dans un camion, où à la rigueur dans certains sites de charmes spécialisés dans les maigres2.

Note : je ne moque pas des maigres3 mais seulement des jolies filles qui sous prétexte d’avoir un rayon de gloire martyrisent leur corps sans avoir pour autant d’avenir dans une profession kleenex.


  1. Je risque d’inventer quelques mots dans cette note, ne vous en affolez pas. 

  2. Ca doit bien se trouver, encore que j’ai du mal à le concevoir – notez que vous risquez de finir dans un site pour pédophiles, puisque vous aurez à peu près la même anatomie qu’une gosse de 11 ans. 

  3. Je l’ai été étant petit, avant de découvrir les bienfaits de la malbouffe et de la vie de couple. 

Je suis fan de chats, vite je commente !


Harry Potter n'a pas de couleurs

Pondu le 17 juillet 2009 - 14 commentaires

J’ai découvert hier un des secrets les mieux gardés d’Hollywood. Non ce n’est pas le fait que Mickaël Jackson soit en fait un extraterrestre (de toute façon c’était assez évident vu sa couleur de peau), c’est beaucoup plus énorme et plus discret à la fois.

Vous n’êtes pas sans savoir que le 29 juillet (en France) sort Là-Haut, le prochain Pixar. En gros c’est l’histoire d’un petit vieux grincheux qui fait décoller sa maison avec des milliers de ballons gonflables et qui se balade comme ça au-dessus des Etats-Unis.

C’est un Pixar, donc c’est très coloré, tout mignon et tout (du moins sur les extraits, mais c’est pas le genre de la maison de mettre des tripes et du sang dans un film tout public).

Hors il se trouve que les studios de films (qui incluent les dessins animés bien sûr) ont un quota de couleurs maximum à mettre dans leurs films pour l’année en cours. Ça fonctionne comme les quotas de pêche, une fois qu’on a utilisé un certain nombre de couleurs dans une année faut attendre l’année suivante. Il y a donc bien longtemps que les studios s’arrangent entre eux pour se refiler des couleurs au besoin, ce qui donne lieu à des tractations infernales dignes des arrangements politiques les plus improbables.

Pour en revenir à « Là-Haut », il est bien évident qu’un tel film demande un nombre de couleurs faramineux, et qu’il faut donc que les autres films de la même année refilent à Pixar des couleurs moyennant dollars, voitures de luxe et filles faciles.

C’est pourquoi le nouveau Harry Potter que je suis allé voir hier a des teintes aussi ternes. Il ne doit pas y avoir plus de 12 couleurs différentes sur chaque image et à ce rythme le dernier film (qui sera la deuxième partie du dernier livre à priori) devrait avoir le même traitement visuel que Sin City. Mais les goûts de luxe du réalisateur anglais David Yates (cherchez pas, c’est un illustre inconnu par chez nous) sont à ce prix.

Sans compter que les choix scénaristiques par rapport au bouquin sont moyennement judicieux. Ne comptez pas sur moi pour spoiler, mais ceux qui ont lu le livre risquent de rester sur leur fin à la fin. Voilà qui est dit.

Pour donner une note globale, Albane a adoré, j’ai bien aimé aussi mais un peu déçu. Si vous n’avez pas lu les livres, je dirai 8/10. Si vous avez lu les livres, un petit 6/10.

Je connais personnellement Chuck Norris, vite je commente !