Une note des plus faciles

Pondu le 19 octobre 2007 - 13 commentaires

Quiconque dans ce monde a un chat ne peut qu’apprécier au plus au point la vidéo qui va suivre.

En effet, on a facilement tendance à oublier que les chats sont capable d’avoir un coefficient de pénibilité qui dépasse de loin les 10 minutes de pub avant ou pendant un film à la télé, les papys qui roulent 20 km en dessous de la vitessse autorisée et la totalité des miaulements de chats dans le monde1.

A tous les maîtres résignés, cette vidéo est pour vous :

Merci à Norbert pour le lien.


  1. Oui c’est un paradoxe : les chats sont la seule espèce à part l’être humain à pouvoir être plus pénibles qu’eux-même. 

Je parle souvent pour ne rien dire, vite je commente !


C'est pas la satisfaction qui nous étouffe

Pondu le 29 juin 2007 - 10 commentaires

Il y a des fois où je suis vraiment un grand naïf. Si si. Prenons un exemple tout bête1: Lorsque mon téléphone sonne 5 minutes avant que je doive sortir du boulot, j’ai le réflexe de décrocher. Alors que franchement, quelles sont les chances pour que ce soit un faux numéro ou que ce soit juste pour me souhaiter une bonne soirée ? zéro, ou presque. Ce sera automatiquement un dépannage informatique chiant, long et urgent car l’univers est fait comme ça.

Prenons un autre exemple : quand je fais mes courses, j’aime prendre des paquets de croquettes aux saveurs variées pour mes chats. Ca reste toujours la même marque en revanche.  Ca ne sert à rien puisque les chats peuvent très bien manger le même truc tout au long de leur vie, mais j’aime bien quand même.

Il existe ainsi des croquettes au lapin, au boeuf, au poisson et au poulet je crois. Comme je prends des sacs de croquettes en format semi-king size (il existe plus gros, mais c’est pour les fauves apparemment), tous les parfums n’étaient pas proposés pour une probable et obscure raison marketing. Il y a deux semaines en passant devant le rayon je vois qu’ils ont enfin sorti les croquettes au boeuf dans le format que je prends. Ni une ni deux, j’achète, tout fier de faire plaisir à mes chats qui quand même aiment bien les croquettes au boeuf.

Et bien j’ai été bien puni, car l’ingestion de ces croquettes au boeuf par mes patapoufs poilus rend l’odeur des cacas de chats tout à fait horrible. Parce que déjà ça pue une crotte de chat. Mais là c’est pire. Et vu que c’est un énorme sac, je dois encore les nourrir avec pendant au moins 2 semaines. Moi qui naïvement2 pensait que toutes les croquettes se valaient, j’était si fou de penser ça.

Et en plus de ça, je crois qu’ils font plus caca qu’avant. Soit pour m’emmerder (pas au sens littéral, quoique…), soit parce qu’ils assimilent moins de trucs avec ces croquettes.

Alors évidemment, si vous n’aimez ni les chats ni le caca, cette note va vous ennuyer fortement. Dans un monde parfait, cette note serait à caractère universel et intéresserait tout le monde. C’est pourquoi je lance la formule : « lecteur intéressé ou dédommagé« . Si cette note ne vous a pas plu indiquez-moi votre adresse, je vous dédommagerai en croquettes pour chats au boeuf.


  1. Le lecteur averti aura tout de suite vu qu’en fait l’exemple est le coeur de cette note. Et il aura tort car ce n’est pas de cet exemple là qu’il s’agit. 

  2. Vous avez vu, j’ai rattrapé la phrase d’accroche. Je suis trop fort en construction de note. 

Je veux coucher avec Dric, vite je commente !


Les chats sont des toxicos

Pondu le 16 mars 2007 - 7 commentaires

Moi j’aime bien les chats parce que leur philosophie de vie se rapproche quand même pas mal du bonheur1.

Les chats donc, ça bouffe, ça dort et ça joue. Et ça se sniffe du Nepeta. Cette plante, communément appelée herbe à chats, a des effets étranges sur ces bestioles. D’après l’article de Wikipédia, ça aurait en fait des effets sexuels, mais ça dépend de la variété de Nepeta et aussi de la variété du chat.2.

Pour illustrer tout ceci, fais tourner :

Ouaip, c’est affligeant n’est-ce pas ?

Il est quand même stupéfiant que Dame Nature ait pu avantager tellement cette espèce, ils doivent forcément avoir une contrepartie. Comme d’être obligé de se lécher le cul pour le nettoyer, ou le fait qu’ils puissent afficher fièrement leur majesté et avoir l’air totalement ridicule la seconde d’après.


  1. Sauf pour le sexe, mais ça n’a pas l’air de les déranger. De là à dire que le malheur provient de notre sexualité, certains médisants pourraient franchir le pas, tant pis pour eux. 

  2. Bon bah en fait les chats ont bien trouvé un palliatif à la sexualité à volonté, donc les humains connaissent probablement des malheurs à cause de choses plus philosophiques telles que la diffusion subversive de Louis la Brocante sur France 3 à des heures de grande écoute. 

Je connais personnellement Chuck Norris, vite je commente !


Mettez un chat dans une pièce…

Pondu le 4 mars 2007 - 9 commentaires

…Et il trouvera en 5 minutes le coin le plus confortable et sécurisé.

Je suis allé en France à Paris (qu’y-a-t’il d’autre que Paris en France d’après les parisiens ?) pendant cette semaine de congés, chez Frangin. Qui a la chance d’avoir une chérie qui cuisine super bien. Mais ce n’est pas le propos de cette note. Non, le sujet c’est Ikéa. Ce fantastique magasin suédois est une ode à la société de consommation : tout là-bas est fait pour que tu te sentes bien, que tu te détendes et que tu écarquilles grand tes mirettes sur les fantastiques produits aux noms totalement idiots qui pullulent le long d’un parcours mieux présenté que dans un musée du jouet.

Tout le génie de ces gens se concentre dans l’organisation de leur magasin. On déambule, on furète, on s’extasie sur le design séduisant des balais à chiotte1 et au détour de meubles de cuisine savamment disposés, on tombe carrément sur une cafétariat. Avec un menu pas trop mauvais en plus (dommage qu’il n’y ait que des sodas et pas de jus de fruits). Et ils font des nocturnes deux jours par semaine.

Ca, c’est le côté paillettes. Le côté obscur, c’est qu’on devient vite accro à toutes ces ingénieuses trouvailles. On se dit que c’est tellement bien foutu qu’il nous le faut. Et on ressort du magasin avec un grand sourire et un gros trou sur le compte en banque.

Je suis donc allé à Ikéa dans le but de fureter un peu et de trouver un sur-matelas pour pallier l’inconfort de la mousse de mon BZ. et je ressors avec une literie complète2 et un fauteuil. Et pas loin de 600€ en moins sur le compte en banque.

Et tout ça pour quoi ? Pour que ces fumiers de chat squattent sans vergogne cette débauche de mobilier moussu. C’est donc Grumeau qui gît pionce sur le fauteuil et Chaussette qui ronfle sur mon nouveau plumard. 5 minutes pour trouver le coin le plus confortable, pas plus. c’est rapide et efficace un chat.

Mon nouveau lit


  1. C’est faux en plus, leurs balais à chiotte sont super moches. Et quelqu’un pourrait-il me dire quel est le nom correct pour cet ustensile ? Parce que balai à chiottes, ça ruine mon argumentaire de par sa vulgarité. 

  2. Et en plus j’ai trouvé le moyen d’oublier de ramener le matelas sur Bourges, je ne l’aurais que quand mon frère ou Gabrielle redescendront par chez moi. Alors que c’était pour ça que j’étais venu à la base, c’est cruellement ironique non ? 

Je veux payer moins d'impôts, vite je commente !


Youuupiiiiii, avec la Cariocaaaa…

Pondu le 7 février 2007 - 4 commentaires

La cité de la peur

Juste un court hommage pour un film complètement débile. Et notamment sur la Carioca, qui me sert même de sonnerie de portable.

Quelques liens sur ce film :

http://french.imdb.com/title/tt0109440/combined

http://www.lesnuls.net/film.php3

Le seul truc qui me froisse dans ce film c’est cette aversion avérée pour les chats. En même temps, les Nuls avaient quand même créé dans leurs fausses pubs le CCC (Comité Contre les Chats).  Mais dans ma grande largesse d’esprit, je leur pardonne cet égarement.

On est bien sur skyblog ici ? Vite, je commente !