Oh no ! More lemmings

Pondu le 16 janvier 2013 - 8 commentaires

Il est parfois des situations dans la vie d’un homme (au sens mâle du terme) où il est de bon ton de ne pas paniquer. Parmi celles-ci, on peut compter de façon non exhaustive :

  • La vue d’un araignée ou d’un petit rongeur (en tant que mâle, vous êtes censés faire face),
  • La lecture d’un énorme écriteau sur lequel est inscrit « Merci de ne pas paniquer »,
  • Un entretien d’embauche,
  • Une proposition de débauche12,
  • La découverte d’une des pièces de votre maison/appartement redécorée par votre rejeton/compagne/compagnon/employé des impôts de façon totalement hideuse3.

Faire face à une de ces situations impose un certain contrôle de soi. Quelques phrases prononcées par vos interlocuteurs peuvent vous indiquer si votre vilain faciès est en train de trahir vos sentiments réels :

  • « Pourquoi t’es tout blanc d’un seul coup ? »,
  • « Vous avez fait un malaise, ça va mieux ? »,
  • « Si tu écarquilles encore plus les yeux, ils vont tomber de leurs orbites4 »,
  • « Tu pourrais arrêter de faire le clown, je te parle sérieusement ! »,
  • « Vous avez bu avant de venir ? »

Il n’y a malheureusement pas de recette miracle pour masquer votre trouble. N’importe quel petit mentaliste à la noix vous dira que votre façon d’être vous trahira quoi que vous fassiez, donc vous ne pouvez vous en remettre qu’à votre talent naturel pour le mensonge et espérer que votre « pokerface »5 combinée à un interlocuteur peu observateur sera suffisant pour vous tirer d’affaire.

Quoi qu’il en soit, il y aura toujours certaines situations où vous finirez par paniquer. Que ce soit sur le moment, avant ou après, vous aurez une vieille sueur froide, des visions apocalyptiques et le sentiment que le monde vous en veut personnellement.

C’est à peu de choses près ce que nous avons ressenti Albane et moi en apprenant que nous étions les heureuses victimes du « Polichinelle dans le tiroir Surprise ». Alors bien sûr nous sommes contents (on voulait plus d’un rejeton pour payer nos retraites après tout), mais quand c’est pas du tout prévu au budget 2013 (je n’apprendrai à personne qu’un bébé c’est composé pour moitié d’amour et pour moitié de gouffre financier), ça fait un peu peur quand même. Ce qui vaudra à ce futur mini-nous un peu moins d’amour de notre part (je vous apprendrai comment calculer l’amour qu’on peut porter à son enfant dans une prochaine note).

Pour tout dire, ça nous a pris pas moins de deux mois pour nous faire à l’idée (surtout moi pour être honnête). Se remettre aux couches, se relever la nuit pour les biberons, être malade tous les matins pendants trois mois, avoir l’air d’une baleine… Et encore, je ne parle que pour moi.

En attendant, les paris sont engagés : l’ensemble des grands-parents ainsi que Raphaël6 et pas mal de nos amis veulent que ce soit une pisseuse, Albane s’en fout (elle préfèrerait toutefois qu’il/elle ait une apparence humaine), et je voudrais encore un p’tit couillu pour ma part. Selon les changements de lune, la couleur de l’urine du chat et la position du dollar canadien sur le marché des valeurs dévaluées, les pronostics me donnent totalement tort.

La ponte est prévue pour le 1er août, et je n’ai pas trouvé de détournement à faire à partir de la première écho (qui est malheureusement bien moins spectaculaire que la première de Raphaël). J’ai hâte de voir la deuxième pour voir autre chose que des tâches formant une vague silhouette. A moins que je ne sois papa d’un test de Rorschach, mais ça reste peu plausible sur un plan médical.

Mon futur enfant.

Mon futur enfant.

 

Les personnes qui ont immédiatement reconnu le titre de cette note et donc le rapport avec celle-ci sont mes nouveaux héros ou héroïnes pour les prochaines 48 heures.


  1. Encore que là vous pouvez paniquer, surtout si Madame votre compagne (ou Monsieur votre compagnon pour les plus gays d’entre nous) est juste à côté de vous et qu’il/elle n’est pas l’auteur(e) de la proposition. 

  2. J’avais une super illustration à vous proposer avec une légende dont j’étais très fier, mais vous comprendrez plus loin pourquoi je me suis résolu à ne pas l’insérer dans cette note. 

  3. Surtout s’il se trouve que cette personne s’est faite aider de Valérie D., animatrice d’une émission sur le thème « Heureusement que c’est pas chez moi ». 

  4. Ça reste peu probable techniquement parlant, mais c’est toujours sympa à placer dans une conversation. 

  5. Tête de poker en mauvaise traduction littérale, ce qui signifie une expression totalement neutre. Les joueurs de poker ont tout intérêt à l’arborer s’ils ne veulent pas que leurs adversaires se doutent qu’ils ont une très bonne ou très mauvaise main 

  6. alias Premier-Né – une appellation clinquante pour dire qu’il était le premier rejeton sur les lieux. 

Je veux coucher avec Dric, vite je commente !


Note de papa niais

Pondu le 18 janvier 2010 - 12 commentaires

Raphaël a pour joli surnom Godzilla, à cause de sa tendance marquée à grogner en agitant les bras comme Godzilla quand il part se promener dans Tokio (dans les premiers films de Godzilla, pas dans le remake américain). Cependant, il lui arrive aussi de faire des jolis sourires.

[stream flv=x:/www.driczone.net/blog/wp-content/uploads/raphael.flv embed=false share=false width=320 height=240 dock=true controlbar=over bandwidth=med autostart=false /]

Oui, cette note est niaise. Si vous n’aimez pas les gamins elle n’aura aucun intérêt.

Je voudrais la paix sur le monde, vite je commente !


Raphaël le superbe est dans la place

Pondu le 21 novembre 2009 - 29 commentaires

Albane est décidément très forte. Je ne parle pas au sens physique ni de sa silhouette, entendons-nous bien. Je veux juste dire que cette fille a des talents cachés, des super-pouvoirs qui viennent tout juste de m’être révélés.

Ce matin1 à 3 heures pile, Mademoiselle vient me déranger dans mon sommeil du juste pour une histoire de contractions intempestives et qui troublent son sommeil. Un bain plus tard pour calmer tout ça, les choses avaient bien progressé puisque les contractions s’espaçaient de 5 minutes à peine.

Branle-bas de combat, habillage tant bien que mal (allez donc habiller une femme enceinte de 9 mois qui doit s’arrêter toutes les 3-4 minutes pendant 30 secondes à cause des contractions, la pauvre…), prévenage2 de clinique, sautage dans la voiture et démarrage à allure normale toutefois, on n’est pas à l’abri d’un accident con et en plus ça ne sert à rien de conduire comme un cinglé étant donné que si on arrive trop tôt à la clinique ils vous foutent dehors en disant que vous n’êtes qu’un caca de panda et que vous reviendrez quand vous serez vraiment sur le point d’accoucher.

Arrivés à la clinique, on me fait patienter dans la salle d’attente pendant que Mademoiselle va en salle d’accouchement et qu’on mandate l’anesthésiste pour qu’il fasse sa piquouze magique (la péridurale. Pour avoir vu Albane souffrir avant de l’avoir, la refuser sous prétexte de mieux ressentir l’accouchement est une stupidité qui mérite amplement les souffrances qu’on reçoit en punition). Moi j’ai pu entendre le personnel soignant qui disait « oulah la p’tite dame elle est déjà dilatée à 6 !3 », et Albane a pu entendre l’anesthésiste dire « C’est le mari de la dame le monsieur qui dort dans la salle d’attente ?4

Je vous passe les détails sordides, d’autant que même moi j’en ai pas vu, mais à 7h35 est finalement arrivé le petit Raphaël, 3,920kg et 52cm de long. Une belle bête qu’Albane a fait naître en 4h35 donc, contractions comprises. Chapeau bas, surtout pour un premier enfant. Moi qui m’attendait à un marathon, j’ai été bien surpris. Celà dit Albane aussi.

Alors évidemment ce fut des montées de larmes, une immense fierté, des émotions à gogo et un moment intense à vivre. Visuellement on peut déjà dire qu’il hérite du pif d’Albane et de mes oreilles. Et qu’il a des pieds gigantesques et du poil dans le dos5 – qui devrait bientôt tomber m’a t-on signalé probablement dans le but de me rassurer. Comme tous les bébés à la naissance on ne peut pas dire qu’il soit super beau, mais c’est évidemment le plus beau des bébés.

[nggallery id=8]

Raphaël a déjà le super-pouvoir de remplir ses couches plus vite que la lumière. Et le caca de nouveau-né ressemblant à du pétrole brut, je vous laisse imaginer le plaisir qu’on a à nettoyer ce carnage (car oui, j’ai déjà changé ma première couche – avec un peu d’aide d’Albane toutefois).

Sinon la Grippe A ayant frappé dans le coin, les visites sont malheureusement interdites. Ceux qui voudront voir le monstre en vrai devront attendre qu’il soit sorti avec sa maman de la maternité. Cependant vous serez bien aimable de téléphoner avant de passer afin d’éviter un afflux massif de gens. Peut-être l’ignoriez-vous, mais les deux parents de Raphaël ont pour trait commun de très moyennement apprécier qu’on piétine leur espace vital…

Edit du panda farceur de Slovénie : Sur une des photos on peut me voir au maximum de mes capacités. Je tiens à dire que si moi ça m’a complètement achevé, Albane a pété la forme pendant toute la journée.


  1. Le 21 novembre, je précise parce qu’après aujourd’hui cette phrase n’aura plus aucun sens. 

  2. Oui, aujourd’hui j’ai le droit de prendre quelques libertés avec ma langue maternelle, qui se trouve également être ma langue paternelle. 

  3. Pour info au-delà de 6-7 cm ils ne font plus de péridurale car c’est trop tard. Autant dire qu’on était border-line pour le coup. 

  4. Qu’il soit bien clair que je ne dormais absolument pas. Je méditais les yeux fermés, nuance. 

  5. Albane m’aurait trompé avec un yéti que ça ne m’étonnerai qu’à moitié. 

Je n'ai jamais lu un tel ramassis de conneries, vite je commente !


Ce coup-ci, c'est le bon !

Pondu le 6 mai 2009 - 32 commentaires

Comme certains le savent, Albane et moi désirons mélanger nos gènes et voir ce que ça donne. J’avais dit la dernière fois (qui s’était mal passé) que vous ne le sauriez que quand le mini-boulet aurait 18 ans, mais bon ça va finir par se voir : Albane est de nouveau enceinte. Et on a même passé l’échographie des 3 mois.

Alors évidemment, c’est l’occasion de faire un rappel sur ce qu’est une échographie. C’est un procédé utilisant les ultrasons pour zieuter dans le bidon de la maman (parce que sur le papa ça n’aurait aucun intérèt). Le gynéco applique d’abord un gel tout froid, juste pour embêter la maman parce qu’en fait y en a pas besoin. Bien sûr la médecine justifie ça en disant que si, y en a besoin parce que sinon y aurait une mince couche d’air entre la sonde et le ventre et que du coup c’est pas glop. Autant le dire tout de suite, c’est un argument complètement pipeau. Ajoutons à tout celà qu’il existe aussi les échographies vaginales1 qui permettent de mieux voir les mini-boulets quand ils sont encore à l’état de crevettes.

Mais bref. Donc Albane a passé son écho, et voici le résultat :

Notre mini-boulet en exclusivité

Notre mini-boulet en exclusivité. N'hésitez pas à être jaloux.

Nous sommes donc tout fiers et impatients, même si le gynéco nous a dit qu’il y aurait peut-être des problèmes à l’accouchement et que ça laisserait une légère cicatrice sur l’abdomen d’Albane2

Edit : Albane a aussi fait une note là-dessus sur String & Couche-Culotte.


  1. Je ne pensais pas employer un jour le terme « vaginal » sur ce blog, mais bon, on est à l’abri de rien. 

  2. Apparemment il y a un risque que notre bébé sorte en dévorant les boyaux d’Albane et en lui perforant le bidon. Mais bon, faut bien qu’il sorte ce gamin… 

Je trouve qu'on ne parle pas assez de poneys ici, vite je commente !


La réponse est 42

Pondu le 23 mars 2009 - 7 commentaires

Vous connaissez probablement le principe de poser 10 ou 20 questions (souvent précises et parfois intimes) dans un mail et de faire circuler ça à tous ses contacts. J’avoue que c’est la seule chaine de mails à laquelle j’ai jamais répondu, parce qu’au moins on apprend des trucs sur les autres (je suis très curieux oui, surtout sur les détails croustillants).

Ca me tentait de faire la même chose via le blog mais c’est au final assez nul, même quand on a la chance comme moi de disposer d’une puissance cérébrale hors du commun qui me permet de trouver plein de questions complètement idiotes.

Non mon concept qui a déjà du être inventé il y a des milliers d’années (probablement par des chinois ou des incas, des peuples fourbes et sournois), c’est de donner les réponses,  et à vous de trouver les questions qui vous feraient donner ces réponses. Vous n’avez rien compris ? C’est pas grave, les concepts élaborés posent souvent problème aux esprits rustres1.

Voici les réponses :

1-  Oui.
2- Pas de ça chez moi.
3- Avec un bon assaisonnement, pourquoi pas ?
4- Merci, j’ai arrêté.
5- Il y a une heure.
6- 3 fois par semaine.
7- Non.
8- Un poney (ou un petit chien à la rigueur)
9- Mes yeux.
10-  Je refuse de répondre à cette question.

Voici MES questions que si on me les posait je répondrai avec les réponses ci-dessus :

1- Voulez-vous coucher avec moi ?
2- Tu aurais un verre propre ?
3- Tu veux pas qu’on prenne un chien ?
4- Tu m’aides à faire le ménage ?
5-  La dernière fois que tu as utilisé ton cerveau ?
6-  Combien de fois il faudra que je te dises d’arrêter de péter dans le lit ?
7- Je peux te demander un truc ?
8- On mange quoi ce soir ?
9- Avec quelle partie de ton corps pourrait-on faire des yoyo ?
10- Ça veut dire quoi « I refuse answering this question » ?

Si vous vous sentez l’ame aventurière,  vous pouvez vous aussi envoyer les questions qui vous correspondent dans les commentaires pour qu’on en apprenne un peu plus sur vous2.


  1. C’est plus fort que moi, je me sens le besoin irrépressible de mépriser et rabaisser mes lecteurs. Désolé. Enfin pas tant que ça. 

  2. Pitié faites-le, sinon cette note aura l’air de rien. 

Je suis un fan de curling, vite je commente !